Comment choisir les moyens de paiement pour votre site e-commerce ?

Choix moyens paiement e-commerce

Le choix des moyens de paiement à proposer sur son site e-commerce fait parti des décisions importantes à prendre avant de se lancer dans la vente en ligne.  Pour vous aider, voici quelques pistes pour faire le bon choix.

Quel sera le volume de transactions à gérer ?

Si vous envisagez un faible montant mensuel de transactions, les solutions en mode ASP de type Paypal peuvent être suffisantes et éviter le paiement de frais mensuels qui seraient importants en regard du CA réalisé.

À l'extrême, dans ces cas, un simple contrat de vente à distance et un formulaire sécurisé peuvent être suffisants.

Au-delà de 1000 € par mois, les solutions des banques ou des plateformes de paiement s'imposeront.

De quelles fonctionnalités ai-je besoin ?

Avez-vous seulement besoin de procéder à un encaissement ou souhaitez-vous disposer de services annexes (gestion des encaissements, gestion des remboursements, enregistrement des adresses IP des commandes, indice de sécurité des commandes ...). La réponse à ces questions vous aidera à définir avec votre banque ou avec votre contact chez un prestataire gérant une plateforme de paiement la solution la plus adaptée à votre besoin.

Quel sera mon panier moyen ?

Si ce panier est de quelques euros, il faudra opter pour une solution de micro-paiement. Au-delà de 10-15 €, les autres solutions sont recommandées.

Quel type de client va visiter le site ?

Par exemple, si votre site propose des produits de luxe, inutile de proposer le paiement en 3 fois sans frais, ça ne collera pas avec l'image de luxe. Si la population visée fait partie de celles qui sont réticentes à donner leur numéro de carte, il est important de leur proposer un paiement par chèque.

Quelle est la zone de vente ?

Pour les sites qui visent l'international, il faut prendre en compte les différentes habitudes en fonction des pays. Par exemple, en France, la carte bancaire est utilisée en majorité alors qu'au Pays-Bas, c'est le virement électronique Idéal qui représente la majorité des transactions.

Prendre en compte les coûts de gestion

Certains moyens de paiement sont plus ou moins onéreux à mettre en place puis au niveau des commissions prises par les organismes de paiement.

Prendre en compte les coûts cachés

Par exemple : la complexification de la comptabilité, l'encaissement « réel » du paiement plus ou moins différé en fonction du moyen de paiement choisi par l'acheteur...

Prendre en compte les risques de fraude

Certains moyens de paiement sont plus ou moins sujets à la fraude ou à la répudiation d'un paiement (chèque sans provision, fraude à la carte bancaire...).

Publié le : 06-05-2021

319 vues

Cet article n'a pas encore d'avis, soyez le 1er à partager votre expérience avec notre communauté.

Aucune note

Votre e-mail ne sera pas visible
Séléctionnez de 1 à 5 étoiles
30 caractères minimum
Pour aller plus loin

Vous souhaitez rédiger un article de qualité, vous permettant de vous faire connaitre et d'améliorer votre référencement naturel ? Notre équipe de rédacteurs et de référenceurs est prête à rédiger entièrement vos contenus.

×