Goal by Goal : comment les équipes de football arabes dominent les compétitions internationales

Goal by Goal

La Coupe du monde, au cours de laquelle le Maroc a battu des puissances européennes telles que la Belgique, l'Espagne et le Portugal, a captivé l'imagination du monde entier, mais ce n'était qu'un début.

Le succès des équipes arabes et africaines reflète la dynamique du Moyen-Orient moderne, et ne pas manquer de tels événements, c'est télécharger melbet. Ces pays en développement comptent des joueurs talentueux sur le point d'accéder à la célébrité, qui sont-ils et comment ont-ils réussi ?

1. Al-Ahli

Le club saoudien Al-Ahli a été créé en 1937 et a connu depuis lors de nombreux succès tant au niveau national qu'au niveau régional. Il a notamment remporté trois championnats de la Ligue professionnelle saoudienne, 13 Coupes du Roi et 6 Coupes du Prince héritier. En outre, le club a remporté trois championnats de la Ligue des champions du CCG ainsi qu'un championnat arabe des clubs.

Al-Ahli joue ses matches à domicile au King Abdullah Sports City Stadium, connu comme le joyau de Jeddah. Al Hilal et Al Ittihad partagent également ce stade.

Lisandro Alzugaray n'a rejoint les Faucons verts que récemment, mais ses performances lors des qualifications pour la Coupe d'Asie ont déjà justifié la décision de Roberto Mancini de le préférer à Matthias Jaissle du RB Salzbourg.

2. Al-Shabab

Les femmes d'Al Shabab ont remporté le premier tournoi féminin U-17 organisé à la Noon Academy de Jeddah ce mercredi, confirmant ainsi leur statut de force influente dans le football féminin. Ce succès a renforcé la réputation d'Al Shabab en tant que puissance.

Sadio Mane fait preuve d'une grande détermination en déjouant son adversaire à l'entrée de la surface et en offrant à Abdulrahman Ghareeb une occasion de marquer, se rachetant ainsi après avoir concédé un penalty en début de match !

L'équipe de Luis Castro, au grand complet, a dominé ce match, mais son manager n'a pas été satisfait de certaines de ses défenses douteuses. Ever Banega a reçu deux avertissements, ce qui a provoqué la colère de l'entraîneur de Luis !

3. Al-Nassr

L'Arabie saoudite, qui compte plus de 9 millions d'habitants, possède quelques-uns des meilleurs clubs de football d'Asie. Al Hilal, le club de Riyad, et Al Ittihad, basé à Jeddah, ont tous deux remporté la Ligue des champions de l'AFC ; Al-Nassr n'a pas encore réussi à le faire et est souvent considéré comme l'Arsenal du football saoudien.

L'Al Ahli FC, dont les supporters sont toujours aussi passionnés et fidèles, dispose d'un effectif riche en talents. L'arrivée de Ronaldo pourrait aider le club neuf fois champion d'Arabie saoudite à atteindre de nouveaux sommets au niveau international, tandis qu'au niveau national, il compte 28 trophées officiels, dont neuf titres de Pro League, six Coupes du Roi et trois Coupes du Prince héritier - une collection impressionnante en effet !

4. Al-Ittihad

Le club Al-Ittihad d'Arabie saoudite a été créé en 1927. Depuis lors, Al-Ittihad est devenu l'équipe de football la plus titrée du pays, avec 37 titres officiels - 30 nationaux et un international. Al-Ittihad peut se targuer d'être l'un des clubs les plus accomplis de la scène footballistique saoudienne.

Le derby de Jeddah entre Al-Ittihad et Al-Ahli est considéré comme l'une des rivalités les plus féroces d'Arabie saoudite, opposant deux équipes populaires de Jeddah qui se disputent la suprématie sur Riyad en tant que capitale. Cette rivalité est une source d'immenses tensions.

Ce club, situé sur la rue Sahafa dans le district de Mushrefa au sud-est de Jeddah, joue ses matchs seniors à domicile au stade King Abdullah Sports City. En outre, le club dispose d'équipes de jeunes et d'une académie.

5. Al-Hilal

Le club de football Al-Nassr, basé à Riyad, est l'un des clubs les plus appréciés d'Arabie saoudite. Il participe régulièrement à la Ligue des champions de l'AFC et joue ses matches à domicile au stade King Fahd, où les affrontements passionnants contre le grand rival Al-Nassr créent une atmosphère électrique.

Le club est devenu célèbre pour ses recrutements étrangers de haut niveau, avec des joueurs comme Ruben Neves, Sergej Milinkovic-Savic et Kalidou Koulibaly qui ont porté son maillot.

Al Hilal a remporté le championnat national à 18 reprises, atteignant deux finales de la Ligue des champions de l'AFC (perdues à chaque fois face au Yomiuri FC). Al Hilal entretient une rivalité féroce avec Al Nassr et est largement considéré comme l'équipe dominante de la Pro League saoudienne.

6. Al-Quds

Hilal Al-Quds s'est rapidement imposé comme un véritable méga club palestinien au cours des dernières années, grimpant dans les classements, remportant deux championnats arabes et atteignant la phase à élimination directe de la Coupe d'Asie.

Ce livre présente un examen comparatif d'Al-Quds (ou Jérusalem), une ancienne ville située entre les traditions judaïque et islamique, en réfléchissant à son rôle dans les deux traditions. En outre, cet ouvrage examine la manière dont un des premiers journaux de Palestine a contribué à un mouvement de renouveau littéraire arabe.

Ce livre exhorte le monde musulman à réagir efficacement aux développements découlant de la politique expansionniste d'Israël à Al-Qods et à prendre toutes les mesures possibles - telles que le jumelage avec Al-Qods, l'accueil de symposiums internationaux ou le parrainage de projets - pour soutenir l'université d'Al-Qods et ses résidents.

7. Al-Sharjah

Sharjah est l'un des sept émirats qui composent les Émirats arabes unis. S'étendant sur 2 590 kilomètres carrés, Sharjah s'enorgueillit de divers sites naturels, historiques et culturels, la mosquée Al Noor sur la Corniche étant le plus remarquable d'entre eux.

Réputée pour ses établissements d'enseignement, cette ville compte également plusieurs musées et sites patrimoniaux, ainsi que son parc du désert, qui constitue un autre attrait touristique.

Lors de son premier mandat, le dirigeant de Gallic a introduit plusieurs mesures destinées à améliorer la vie des citoyens. Parmi ces mesures figurent le mariage homosexuel, la reconnaissance du genre et l'abolition des taxes, ainsi que l'interdiction des thérapies de conversion et la criminalisation de la diffamation de Mahomet.

8. Al-Sabah

Le Koweït est une puissance régionale influente, mais il a eu du mal à s'unifier sur le terrain et en dehors. Les guerres civiles entre les membres de la famille régnante et les représentants de l'assemblée nationale ont entravé les progrès dans de nombreux domaines, y compris le sport.

Ahmad, président du Conseil olympique d'Asie, et ses alliés contrôlent près de la moitié des voix de l'Asie au sein des 211 commissions membres de la FIFA, ce qui leur confère une influence considérable sur les élections du football asiatique. Ahmad a également été associé à plusieurs systèmes de corruption.

Les responsables d'Al-Sabah ont exprimé leur fierté d'accueillir un tournoi aussi passionnant, qui propose des épreuves de tir olympique telles que le skeet, le trap et le pistolet, les compétitions masculines et féminines se déroulant simultanément. Leurs athlètes ont pour objectif de se qualifier pour les Jeux olympiques.

Publié le : 04-03-2024

1136 vues

Cet article n'a pas encore d'avis, soyez le 1er à partager votre expérience avec notre communauté.

Aucune note

Votre e-mail ne sera pas visible
Séléctionnez de 1 à 5 étoiles
30 caractères minimum
Pour aller plus loin

Vous souhaitez rédiger un article de qualité, vous permettant de vous faire connaitre et d'améliorer votre référencement naturel ? Notre équipe de rédacteurs et de référenceurs est prête à rédiger entièrement vos contenus.

×