Covid-19 : épidémie de faux testaments olographes.

Expertise de faux testament olographe

La pandémie actuelle liée au COVID-19 s'est révélée comme l'événement le plus marquant et meurtrier de l'histoire récente de l'humanité, touchant l'être humain sans limite ni condition de race, de croyance ni de situation économique, sociale ou géographique.

Les pays les plus développés au monde font face à une vague de décès aussi inattendue qu'indiscriminée, nous permettant d'envisager que la vie sur terre, telle que nous la connaissons, changera bientôt à tout jamais.

L'une des conséquences directes d'une telle situation est l'imagination de certains individus pour en tirer profit, que ce soit au niveau informatique, grâce notamment à la diffusion de toute sorte de virus et de menaces virtuelles, qu'au niveau commercial, proposant un équipement médical de première nécessité qui n'existe même pas, sous une couverture entrepreneuriale fictive ou illégale.

En profiter de ceux qui ont réussi à survivre à la pandémie n'est pas un passe-temps respectable. Mais il y en a qui en profitent des victimes, décédées par dizaines de milliers à travers la planète, et notamment en France, ou la fabrication de faux testaments olographes, dans le but de détourner leurs héritages, commence à monter en puissance avant même de la fin de la pandémie.

D'après l'article 970 du Code Civil, un testament olographe doit être rédigé en entier, daté et signé de la main du testateur pour être valable, et le dernier en date annule les précédents. Aucune formalité administrative n'est requise pour la légalisation d'un testament olographe, constituant la seule manifestation gratuite des dernières volontés.

Certains s'amusent à falsifier entièrement les testaments d'un proche décédé, d'autres prennent sont temps pour antidater un ancien testament, plus favorable, dans le but de le faire passer comme le dernier en date, ou même modifier le contenu d'un testament authentique pour en tirer plus de profit.

Les demandes d'authentification de ce genre de testament commencent à se multiplier dans les cabines des experts en écritures et documents agrées auprès des tribunaux , permettant d'envisager que ce n'est que le début, car le vaccin miracle n'a toujours pas été découvert, et les autorités continuent à comptabiliser la mortalité journalière par centaines d'individu, voire par milliers dans plusieurs pays, favorisant dans un futur très proche, la résolution d'autant de successions chez les notaires, mais aussi dans les tribunaux.

Si vous êtes confronté à un testament olographe douteux, n'hésitez pas à le faire expertiser par un expert graphologue agréé auprès des tribunaux. La vérification d'authenticité est souvent gratuite, permettant d'identifier la falsification préalablement à toute démarche administrative ou judiciaire.

Une expertise graphologique nécessite de plusieurs écrits et signatures authentiques du testateur, les pièces dites de référence, que l'expert en écritures doit confronter au testament douteux, pour ainsi déterminer l'authenticité de celui-ci.

Les écrits ainsi que les signatures de référence doivent être suffisants, en format original de préférence, et contemporains en date au testament douteux, car l'écriture est une activité de précision, susceptible de changer, d'évoluer au fil du temps.

Un écrit trop ancienne ou une signature photocopiée, pas assez nette, rendent très difficile une éventuelle identification d'auteur.

Par LFD Criminalistique.fr
Experts en Écritures et Documents auprès des Tribunaux .

Publié le : 25-04-2020

790 vues

Cet article n'a pas encore d'avis, soyez le 1er à partager votre expérience avec notre communauté.

Aucune note

Votre e-mail ne sera pas visible
Séléctionnez de 1 à 5 étoiles
30 caractères minimum
Pour aller plus loin

Vous souhaitez rédiger un article de qualité, vous permettant de vous faire connaitre et d'améliorer votre référencement naturel ? Notre équipe de rédacteurs et de référenceurs est prête à rédiger entièrement vos contenus.

×