Yves Wespisser : Recycler la chaleur fatale des data center

Yves Wespisser

Personne ne peut nier que les entreprises marquent de leur empreinte la Planète. Et cette empreinte est néfaste. Mais est-ce que le grand public sait à quel point ? 

Pourtant, est-ce vraiment la faute des entreprises qui souhaitent naturellement se développer afin de gagner en chiffre d'affaires et payer leurs salariés, d'autant qu'elles savent que ce faisant, elles vont augmenter le nombre de données à faire héberger à des data center ? 

En se développant, elles se tirent une balle dans le pied car le gouvernement leur demande de réduire l'empreinte numérique qu'elles engendrent. Yves Wespisser leur dit ouvertement de passer par Immersion 4. 

Yves Wespisser : Les data center et la préservation de l'environnement - quel est le problème ? 

Il y a quelques décennies, on ne parlait pas des data center. Maintenant, ce mot ; ou en tout cas, le mot data ; est sur toutes les lèvres y compris des particuliers. Plus de stockage pour les jeux, les films, les photos et, si possible, sur le cloud. 

Mais ce cloud n'a d'aérien que le nom. Il est lourd, énergivore à plus d'un titre. Car les données ne sont pas stockées dans les airs. Ce sont bien des serveurs et des ordinateurs mis dans des hangars qui s'en chargent et qui doivent, pour cela, fonctionner en permanence. 

Le problème, c'est qu'un tel fonctionnement en continu produit de la chaleur. Beaucoup. Une chaleur qui peut monter à plus de 100° très rapidement ce qui ne doit pas se produire, pour la préservation des machines. 

Alors, on installe des climatiseurs qui vont également tourner en continu. Pour cela, il faut de l'eau. Là encore le nombre de litres dépasse l'entendement, sachant que la méthode a ses effets pervers pour les machines qu'ils sont censés rafraichir : l'humidité ambiante génère de la corrosion et les climatiseurs déplacent de la poussière qui vont venir se loger dans les composants. 

Si tout cela peut sembler déjà ahurissant, ce qu'Yves Wespisser, en tant qu'homme d'affaires avéré ne peut contester, il faut comprendre de quelle gabegie on parle dans ce domaine. 

Le bilan qu'en avait déjà dressé Immersion 4 pour l'année 2016 faisait déjà froid dans le dos mais celui qui s'annonce pour 2025 ; soit dans seulement 3 ans ; est encore pire. 

Des trilliards d'eau, 20% de la consommation électrique mondiale seront à imputer aux data centers. 

Dans le même temps, certaines populations n'ont toujours pas accès à l'eau potable, le prix de l'électricité flambe et les matériels informatiques ne sont recyclés qu'à moins de 10% alors qu'ils connaissent une hausse exponentielle en termes de vente, partout sur la planète. 

Que dire, en 2022, alors que les épisodes de canicules n'en finissent plus et que les alertes sécheresses sont déclenchées un peu partout en France, avec des feux qui durent pendant des semaines, sans faiblir et que les pompiers peinent à trouver de l'eau ? Cette même eau que l'on interdit aux agriculteurs pour arroser leurs cultures ? 

Il était plus que temps d'agir et la solution existe déjà depuis 2018, quand Immersion 4, avec à sa tête Serge Conesa, a vu le jour. Pourquoi n'en entend pas plus parler, alors que l'huile proposée par cette entreprise suisse pourrait changer à jamais la face du monde, dans le domaine des data centers et plus encore ? 

Yves Wespisser et Immersion 4: un combat pour la planète

Une huile ? Voilà qui peut sembler bien intrigant. Mais c'est exactement ce dont il s'agit. Une huile qui ne conduit pas l'électricité et dans laquelle on plonge littéralement les serveurs (pour cela, bien entendu, ils doivent être étanches ; ce qui se fait de plus en plus). Non seulement, en étant immergés ils ne surchauffent pas, mais il y a bien d'autres bénéfices. 

L'huile est mise dans des contenants dont l'entreprise peut choisir la taille (ou en prendre plusieurs). Cela implique qu'il n'est plus nécessaire de faire appel à des data centers pour stocker ses données. Une entreprise peut les conserver à demeure et intervenir en cas de problème. 

Même quand cela arrive, l'huile est tellement stable que le technicien n'a pas besoin de se presser. 

Aucune eau n'est nécessaire, ce qui implique que ces trillards de litres peuvent être utilisés à d'autres fins. 

On peut également dire adieu à la pollution électromagnétique. Celle-ci est préjudiciable à la santé humaine. Pourtant, en cas de dysfonctionnements, ce sont bien des techniciens humains qui vont passer quelques heures dans les data center pour poser un diagnostic et tenter d'apporter une solution. 

Le meilleur pour la fin, sachant que nous n'avons pas tout dit sur les propriétés de cette huile ? Yves Wespisser a été soufflé par le côté vertueux de cet Ice Cooling.

 La chaleur qui jusqu'à présent était perdue ne l'est plus. Collectée, transformée, elle devient une énergie stable et surtout une énergie verte. Cela veut donc dire une solution alternative pour se chauffer tout aussi bien au niveau des entreprises que des particuliers. 

Las Vegas ; une des villes les plus énergivores de la planète a adopté Immersion 4, ce dont Yves Wespisser se félicite. Il sait qu'il a bien fait de croire en Immersion 4 depuis le début et d'apporter son soutien à Serge Conesa. 

Pourtant, il y a tant d'entreprises à convaincre et surtout des gouvernements qui sont à l'affut du progrès, de l'argent mais qui semblent toujours mettre de côté les besoins de la Planète. 

Celle qui nous héberge. Un data center naturel que nous sommes en train de détruire à coups de mauvaises décisions et pour de mauvaises raisons sans doute. Il est encore possible de faire machine arrière et ce, sans renoncer au progrès. Immersion 4 le prouve. 

Autres articles :

Publié le : 08-08-2022

246 vues

Cet article n'a pas encore d'avis, soyez le 1er à partager votre expérience avec notre communauté.

Aucune note

Votre e-mail ne sera pas visible
Séléctionnez de 1 à 5 étoiles
30 caractères minimum
Pour aller plus loin

Vous souhaitez rédiger un article de qualité, vous permettant de vous faire connaitre et d'améliorer votre référencement naturel ? Notre équipe de rédacteurs et de référenceurs est prête à rédiger entièrement vos contenus.

×