Le vapotage peut-il aider à arrêter de fumer ?

Cigarette électronique

Plus de 70.000 personnes meurent chaque année de maladies liées au tabac en France et plus de 500.000 aux États-Unis. Au cours de la prochaine décennie, on estime qu'environ huit millions de personnes dans le monde entier mourront prématurément chaque année à cause du tabagisme. La liste des maladies et affections liées au tabac est longue et ne cesse de s'allonger. Elle comprend :

- les maladies cardiovasculaires, y compris les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux

- la bronchite et l'asthme

- cancer du poumon et autres types de cancer

- carie dentaire et autre problèmes bucco-dentaire

- altération de la peau

- accouchement prématuré

- diabète

- les lésions oculaires (y compris les cataractes et la dégénérescence maculaire).


Et il y en a d'autres. Le fait est que si vous fumez, vous devriez faire de gros efforts pour arrêter. Et si vous ne fumez pas, ne commencez pas !

Bien que les dangers du tabagisme soient clairs, la meilleure façon de cesser de fumer ne l'est pas. En fait, il n'y a pas une seule meilleure façon. Et la plupart des gens qui cessent de fumer pour de bon doivent essayer plus d'une fois avant de réussir.

Et les e-cigarettes ou cigarette électroniques ?

Les utilisateurs de cigarettes électroniques (e-cigarettes) inhalent un aérosol créé par le chauffage des arômes et d'autres substances contenues dans e-liquide (éventuellement la nicotine). En effet, un des avantages de la cigarette électronique est la possibilité de consommer des e-liquides pas chers sans nicotine. Il semble y avoir un consensus général sur le fait que le vapotage (terme souvent utilisé pour décrire l'utilisation des e-cigarettes) est plus sûr que la cigarette. Cela dit, la consommation de e-liquide peut causer une irritation de la bouche ou de la gorge, des nausées et de la toux, et les effets à long terme ne sont pas encore tous connus.

Les e-cigarettes ont beaucoup fait parler d'elles dernièrement parce qu'on craignait qu'elles soient commercialisées auprès des enfants, avec des options de saveurs comme la barbe à papa, les petits gâteaux et les arômes fruités. Comme nous savons que la nicotine crée une forte dépendance et que les risques à long terme du vapotage ne sont pas encore tous établis, la popularité croissante du vapotage chez les jeunes pourrait créer de nouveaux de problèmes de santé à l'avenir.

Et ce n'est pas une préoccupation vaine. Des études sur les animaux et des recherches limitées sur les humains ont démontré que l'inhalation de vapeurs peut entraîner des changements dans les voies respiratoires semblables à ceux causés par le tabagisme. Et certains des mêmes produits chimiques détectés dans les arômes ont été retirés des produits alimentaires parce qu'ils ont été associés à des problèmes de santé. On craint également que les adolescents qui deviennent dépendants à la nicotine par l'inhalation de vapeurs soient plus susceptibles de fumer la cigarette à l'âge adulte ou d'essayer d'autres drogues qui créent une dépendance. Enfin, la double consommation de cigarette classique et de cigarette électronique n'est pas rare. Un sondage de 2019 a révélé que près de 60 % des utilisateurs de la e-cigarette fumaient aussi des cigarettes classiques.

Qu'en est-il du vapotage pour vous aider à arrêter de fumer ?

Les partisans des e-liquides en ont fait la promotion comme moyen d'aider les fumeurs de cigarettes à cesser de fumer. Bien que l'abandon total des produits à base de nicotine puisse être le but ultime, il peut y avoir des avantages pour la santé d'un fumeur qui devient un vapoteur à long terme, bien que cela ne soit pas prouvé.

Une nouvelle étude compare le vapotage à d'autres approches courantes de substitution de la nicotine comme moyen d'aider les fumeurs à arrêter de fumer. Les résultats appuient l'idée que le vapotage peut aider certains fumeurs dans leur challenge.

Les chercheurs ont sollicité près de 900 personnes qui voulaient cesser de fumer, et en ont assigné la moitié au hasard pour recevoir des cigarettes électroniques et l'autre moitié pour recevoir d'autres produits de substitution de la nicotine (comme des patchs et de la gomme à la nicotine). Après un an, l'abandon du tabac a été confirmé par des mesures du monoxyde de carbone exhalé (qui devrait être faible si vous avez cessé de fumer, mais élevé si vous fumez toujours).

Voici ce qu'ils ont constaté :

Parmi les personnes du groupe « cigarette électronique », 18 % avaient cessé de fumer, tandis qu'environ seulement 10 % de celles qui utilisaient une thérapie de substitution de la nicotine avaient cessé de fumer.

Parmi les personnes qui ont réussi à cesser de fumer, 80 % de celles du groupe de la cigarette électronique fumaient encore ; seulement 9 % de celles du groupe de la thérapie de substitution de la nicotine utilisaient encore ces produits.

Les rapports de production de toux ont diminué davantage dans le groupe de la e-cigarette.

Ainsi, alors que l'utilisation de la e-cigarette était associée à un taux de cessation du tabagisme près de deux fois plus élevé, plus de 80 % des fumeurs participant à cette étude continuaient de fumer un an plus tard. Autre mise en garde : les e-cigarettes utilisées dans cette étude contenaient des niveaux de nicotine beaucoup plus faibles que ceux trouvés dans certaines marques courantes. L'importance de cette différence n'est pas claire, mais une teneur en nicotine plus élevée pourrait contribuer à un taux plus élevé de dépendance à la e-cigarette.

Quels sont les moyens recommandés pour cesser de fumer

Si vous essayez de vous débarrasser de cette mauvaise habitude, vous aurez beaucoup de conseils. Beaucoup de gens essaient d'arrêter d'un seul coup, mais les taux de réussite sont assez faibles. L'hypnose et l'acupuncture semblent fonctionner pour certaines personnes réceptives à ces techniques. Les stratégies qui auraient les meilleurs résultats sont les suivantes :

- une thérapie de substitution de la nicotine, telle qu'un patch de nicotine à action prolongée et une gomme à la nicotine à action brève.
- des médicaments pour réduire l'envie de fumer, la varénicline, le bupropion ou la cytisine. Pour un traitement médicamenteux, prenez l'attache de votre médecin traitant.

Publié le : 10-02-2020

135 vues

Notation
5 / 5 (2 notes)
Visiter notre site
Pour aller plus loin

Votre activité a du mal à décoller ? Vous souhaitez bâtir une stratégie de communication afin de vous faire connaitre ? Notre équipe se tient à votre dispostion pour vous aider.

Statistiques

  • Sites inscrits : 676
  • Sites refusés : 150
  • Articles inscrits : 101
  • Articles refusés : 34
  • Visites sur les sites et articles : 100746
  • Membres inscrits : 1177

A propos

L'annuaire de sites web est mis gratuitement à disposition par Faitesvousconnaitre.com.

Celui-ci n'est pas géré par une société, mais par une équipe de bénévoles motivée à l'idée de fournir un service de qualité à la communauté et également de développer des outils pour vous faire connaitre. Vous pouvez nous soutenir en cliquant ici.

Site ouvert le 01/09/2019

Besoin d'aide sur le portail ?
Vous souhaitez vous faire connaître ?

Remplissez le formulaire ci-dessous et notre équipe vous répondra dans les meilleurs délais.

×