L'épanouissement n'est pas une maladie

Des chercheurs observent un cerveau en transe

Gerome Ettzevoglov, auteur, conférencier et consultant expert en hypnose, partage son regard sur la nécessité de s'épanouir librement.

"La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité." Voilà une belle définition de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS 1946) quant à ce qu'est la santé.

On comprend mieux alors le rôle fondamental de l'épanouissement personnel de la personne humaine dans sa croissance personnelle et son autonomie.

Ainsi mis en perspective, l'épanouissement personnel s'impose comme un défi majeur à relever pour être heureux ; oui mais pas seulement puisqu'il participe du "comment se développer, grandir et vieillir en bonne santé".

L'épanouissement s'émancipe alors, il retrouve ses lettres de noblesses, il n'est plus une fantaisie "baba cool", "peace and love", une espèce de maladie (syndrome de la rêverie) ou une excuse toute juste bonne aux paresseux et aux instables, tel que défini par des individus obsédés par une lecture terriblement binaire de l'humain : "le normal ou le pathologique".

Il existe de nombreuses voies d'épanouissement personnel et chacun devra librement trouver la sienne, quand il ne devra pas tout bonnement la créer. Mais quelle formidable épopée que celle d'entreprendre ce grand voyage de l'épanouissement de soi. Le bonheur d'un être épanoui rejaillit sur l'ensemble de ceux qui peuplent la cité.

L'Hypnose Intégrative® ouvre à des "espaces transitionnels de liberté". Liberté de s'émanciper, de s'élever au dessus de sa propre condition humaine tout en gardant les pieds sur terre et surtout son libre arbitre. 

Beaucoup s'intéressent aux malheurs et/ou aux "maux" de l'Autre en vue de l'aider. Les bonnes intentions peuvent-elles se suffire à elles-mêmes pour aider celui qui s'est égaré dans un monde imparfait et plus agité que jamais ? "L'enfer est pavé de bonnes intentions."

Dans mon approche de l'hypnose appliquée à la personne humaine, mes entretiens se construisent dans une orientation résultat. Ce qui signifie que seul l'épanouissement de l'Autre m'intéresse et anime nos échanges.

Sous hypnose, cet "Autre" va vivre son espace de transe comme une expérimentation de la liberté d'être pleinement lui-même. S'offre alors à lui, la possibilité de se défaire de limites, de doutes, de peurs et d'incertitudes pour transcender son vécu au bénéfice de son épanouissement.

Cet "espace transitionnel de liberté" ouvert par l'Hypnose Intégrative® est une des voies vers l'épanouissement personnel, pour un accomplissement de la personne humaine des plus complets. 

On pourrait alors s'imaginer que l'hypnose consisterait à endormir un être en quête d'épanouissement pour ensuite le réveiller "re-programmé" dans une plus grande aptitude au bonheur.

Il n'en est rien. 

Tout d'abord, en hypnose, on ne dort jamais.
L'hypnose en tant que transe est un état atypique de conscience. De nombreux chercheurs (dont Maquet et Faymonville) ont observé le cerveau de sujets en transe sous IRM (imagerie à résonnance magnétique fonctionnelle) et sous EEG (électroencéphalographe). Ils en ont conclu que la transe ne correspondait à aucune organisation neuronale stéréotypée. Cependant, ils ont noté que le "precuneus" et le cortex cingulaire postérieur étaient moins irrigués ou désactivés dans certains cas. Les fréquences électriques du cerveau en transe se situent dans la portée 8-13Hz. C'est précisément localisé entre la portée d'un cerveau éveillé et celui d'un cerveau en sommeil paradoxal.

Ensuite, le sujet travaille au tréfonds de lui-même.
Dans ce non-lieu (la transe), la personne humaine va conjuguer la puissance de son imaginaire à celle de sa subconscience pour servir des processus essentiels d'épanouissement. 

En somme, lorsqu'un sujet est en transe, ni il ne dort, ni il n'est éveillé ; il évolue quelque part entre état de sommeil paradoxal et état de veille et y travaille profondément.

Pour conclure, la transe dédiée à l'épanouissement de la personne humaine dans l'Hypnose Intégrative® se définit comme un état "extraordinaire de conscience", elle ouvre à des espaces transitionnels de liberté.

Publié le : 07-06-2021

127 vues

Cet article n'a pas encore d'avis, soyez le 1er à partager votre expérience avec notre communauté.

Aucune note

Votre e-mail ne sera pas visible
Séléctionnez de 1 à 5 étoiles
30 caractères minimum
Pour aller plus loin

Vous souhaitez rédiger un article de qualité, vous permettant de vous faire connaitre et d'améliorer votre référencement naturel ? Notre équipe de rédacteurs et de référenceurs est prête à rédiger entièrement vos contenus.

×