Fruits et légumes en ville, on s'y met !

Fruits et légumes en ville, on s'y met !

En ville, nous pouvons produire des fruits et des légumes. Avec la crise sanitaire, beaucoup se sont mis en quête d'un espace vert. Un intérêt évident pour la vente directe et la réduction de son empreinte carbone fait son chemin. L'option de quitter la ville et de s'installer à la campagne n'est pas toujours possible, mais cela n'arrêtera pas votre désir d'un monde meilleur bien vert dès notre balcon.

L'agriculture urbaine prend de plus en plus d'importance. Réinventons donc la production de légumes en ville. Aujourd'hui, les villes se préoccupent de plus en plus de la qualité de l'alimentation excellente pour la santé. Mais ce n'est qu'un aspect de ce qui se passe dans l'agriculture urbaine. Présente depuis l'Antiquité, elle s'est déplacée vers la ville depuis le milieu du XXe siècle avec le développement de jardins communautaires et de fermes biologiques dans des terrains abandonnés et des zones inutilisées.

Je suis un particulier, comment faire ?

Une petite production ne signifie pas un petit effet. Si vous n'avez pas assez d'espace mais que vous souhaitez tout de même produire vos propres légumes, plusieurs options s'offrent à vous. La plus simple consiste à cultiver sur un balcon ou dans une jardinière. N'oubliez pas que les légumes racines poussent mieux que les annuelles, vous obtiendrez donc des récoltes même si votre production est faible. En outre, la culture de vos propres fruits et légumes vous fournira du compost à utiliser dans votre jardin tout en vous aidant à recycler les déchets alimentaires en quelque chose d'utile. Un cercle vertueux !

Jardins partagés, c'est quoi ?

Le jardin partagé est une initiative de quartier qui nous permet de rencontrer les gens de notre résidence ou de votre quartier. Le concept de jardin partagé nous donne l'occasion de renouer avec les personnes qui vivent autour de nous et de créer un sentiment de communauté en partageant les joies et les avantages de la culture des fleurs, des plantes et des fruits et légumes. En outre, il permet d'enseigner aux enfants la nature, la façon dont les plantes poussent, le fonctionnement du compost et la façon dont nous pouvons réutiliser les matériaux.

Si vous n'avez pas d'espaces verts, les toits sont devenus un espace très intéressant pour le développement de l'agriculture urbaine. Ils peuvent être utilisés pour le jardinage vertical, ou simplement pour avoir la possibilité d'y mettre des ruches.

Les fermes urbaines, une alternative de consommation

Si vous n'êtes pas certains de pouvoir être suffisamment présent pour entretenir une parcelle ou une jardinière, vous pouvez vous rapprocher des fermes urbaines. En France, l'agriculture urbaine se développe depuis plusieurs années dans les villes. Elle permet de développer des circuits courts de production, de transformation et de distribution, ce qui est bon pour notre autonomie alimentaire, mais aussi pour nos emplois. C'est pourquoi des projets d'envergure sont en cours de développement dans plusieurs villes françaises.

La limite du système

Il ne s'agit plus de projets de particuliers, mais d'entreprises privées souvent dirigées par des agro-ingénieurs en quête d'innovation. Ainsi, des fraises dans des conteneurs qui ne connaissent pas la lumière naturelle et qui n'ont jamais vu un seul ver de terre, est-ce louable ? Nous l'avons testé et le moins que l'on puisse dire, c'est que la valeur gustative n'est pas au rendez-vous.
Les initiatives foisonnent, car il existe de nombreux espaces dans la ville auxquels nous ne prêtons pas attention, mais ils nous fournissent en fait de la nourriture, de l'eau et de l'oxygène ! Certains de ces endroits sont des parkings souterrains où vous pouvez trouver des carrières de champignons, des cultures d'endives et des fermes d'insectes.

Le label bio en ville, est-ce possible ?

Les fermes urbaines, étant hors-sol, n'ont pas droit au label AB. C'est presque dommage, d'autant plus que la plupart de ces exploitations maraîchères n'utilisent ni pesticides ni engrais et ont un impact assez faible sur leur environnement. Ces exploitations travaillent un circuit court, luttent activement contre le gaspillage et priorisent le réemploi. Cependant, un légume cultivé en pleine terre dans un ancien tunnel au cœur de la ville peut bénéficier de cette certification.
Les dérives du hors-sol sont trop nombreuses pour que l'on puisse assouplir.

Pour conclure au sujet de l'agriculture urbaine

L'agriculture urbaine est une opportunité de penser à l'avenir et un moyen de lutter contre le changement climatique à travers le développement économique, l'éducation, la nutrition et bien d'autres choses encore !
L'agriculture urbaine est un mouvement qui prend de l'ampleur ces dernières années. En effet, elle présente de nombreux avantages : production d'aliments locaux en ville, mais aussi réintroduction de la biodiversité dans les espaces urbains. Enfin, cette pratique pourrait être une alternative à la raréfaction des terres arables et à l'artificialisation des sols.

Publié le : 29-06-2022

373 vues

Cet article n'a pas encore d'avis, soyez le 1er à partager votre expérience avec notre communauté.

Aucune note

Votre e-mail ne sera pas visible
Séléctionnez de 1 à 5 étoiles
30 caractères minimum
Pour aller plus loin

Vous souhaitez rédiger un article de qualité, vous permettant de vous faire connaitre et d'améliorer votre référencement naturel ? Notre équipe de rédacteurs et de référenceurs est prête à rédiger entièrement vos contenus.

×