Création d'entreprise : comment trouver le financement nécessaire ?

Création d'entreprise financement

La création d'entreprise est un projet dont la réalisation se fait en plusieurs phases dont l'une des plus importantes est l'investissement financier. Cependant, la mobilisation d'un capital nécessaire au lancement des activités peut sembler contraignante lorsque vous ne savez pas vous y prendre.

Pourtant, il existe des moyens simples et efficaces qui permettent de vite toucher les fonds nécessaires. Alors pour la création de votre entreprise, découvrez dans cet article quelques moyens de financement fiables.

Lancer un financement participatif

Encore appelé CROWDFUNDING, le financement participatif est une forme de collecte de fonds mise en place au sein d'un public. Destinée à la concrétisation d'un projet de création d'entreprise, ce financement se fait généralement par internet.

Ceci étant, il faut noter que le financement participatif peut se présenter sous trois différents angles. Dans un premier temps, il peut prendre la forme d'un prêt que l'entrepreneur devra rembourser en son temps.

Dans un second temps, il est possible que les investisseurs financent le projet en souscrivant à des titres de capital. Enfin, le capital réuni peut aussi être cédé à l'entrepreneur, en lieu et place d'une contrepartie.

Le choix d'une plateforme de crowdfunding doit être fait en tenant compte du type de financement auquel vous aspirez. Ainsi, dans le cas d'un prêt ou d'une souscription au titre, il faut s'assurer que le site est bien réglementé.

En d'autres termes, la plateforme doit posséder un Guide en Financement Participatif (CIP), ou à défaut un prestataire en Services de Placement. Ce dernier doit être agréé par l'Autorité de tutelle pour toutes les questions relatives à la souscription de titres en investissement participatif.

Bénéficier d'un fonds d'investissement

Les fonds de placement se font généralement par des actionnaires professionnels qui souscrivent au financement avec un capital. Que cet apport soit majoritaire ou pas, le capital est perçu sur les entreprises non cotées sur le marché boursier.

En réalité, l'objectif des fonds d'investissement est de favoriser l'élaboration d'une politique claire et de long terme pour les entreprises. C'est un moyen sûr qui permet la création de valeur aux actionnaires, aux clients, puis aux salariés. En général, les fonds d'investissement se déclinent en 5 volets à savoir :

  • l'innovation ;
  • le développement ;
  • la transmission d'entreprise ;
  • le rachat d'une entreprise ;
  • et le capital d'infrastructures.

Un budget destiné aux fonds d'investissement est rarement en dessous de 250 000 euros, et peut même atteindre les 5 millions d'euros. Les contrats quant à eux ont une durée de validité allant de 3 à 7 ans.

Souscrire à un crédit bancaire

Les banques et autres établissements financiers sont aussi des structures spécialisées dans l'octroi des crédits pour la création d'entreprise. Alors, si vous souhaitez bénéficier d'un CREDIT PROFESSIONNEL, il va falloir impérativement remplir certaines conditions.

Dans un premier temps, il faut pouvoir prouver la crédibilité du projet à travers l'existence de marché de consommation. Ensuite, vous devriez présenter la disponibilité d'un fond propre et d'actifs que la banque pourrait financer.

En souscrivant à un crédit bancaire professionnel, vous aurez le privilège de choisir entre divers produits spécifiques. Selon vos besoins, vous pourriez opter pour un découvert d'emprunt ou un crédit-bail.

Inciter une collecte de fonds autour de soi

C'est un réflexe chez de nombreux entrepreneurs en quête de financements pour la réalisation de leur projet d'entreprise. Étant réalisée par les membres de la famille et divers amis, cette collecte de fonds est dénommée « 'Love money »' ou capital de proximité.

C'est un mode de financement qui vous met à l'abri de forts taux d'impôt, en vous gratifiant d'une exonération. Toutefois, il faut notifier que la mobilisation d'un capital de proximité ne peut se faire sans le respect de certaines règles.

Ainsi pour être donateur à ce type de financement, il faut avoir moins de 80 ans. L'attributaire quant à lui doit être un descendant direct (fils, petit-fils, arrière-petit-fils) du donneur, et avoir au moins 18 ans. Néanmoins, il est possible que des neveux ou nièces soient bénéficiaires, à la seule condition que le donateur n'ait pas de descendance.

Bien qu'il s'agisse d'un don provenant de l'entourage, il est indispensable de faire recours à un notaire. Ensuite, dans un délai de trente jours, le bénéficiaire devra informer le Centre des Finances Publiques auquel il est affilié.

Souscrire au crowdlending

Nul n'est mieux placé que les entreprises déjà existantes pour comprendre les besoins en trésorerie d'une société naissante. Depuis l'adoption de la loi sur la croissance, l'égalité et l'activité des chances économiques ; une société peut être créancière pour une autre.

De façon concrète, une SARL ou une SA peut allouer un capital à une micro entreprise, une PME, ou encore une ETI. Cependant, il est essentiel de préciser que la souscription au CROWDLENDING se fait suivant des conditions bien définies. 

En effet, l'entreprise qui attribue les fonds ne peut le faire qu'en épargnant le budget nécessaire à l'exécution de son activité principale. Le contrat du crowdlending doit prendre la forme d'un prêt qui doit être remboursé au bout de deux années au maximum. Enfin, il est impératif que les entreprises bailleresses attestent d'une attache économique pouvant justifier le crédit.

Publié le : 19-01-2022

1051 vues

Cet article n'a pas encore d'avis, soyez le 1er à partager votre expérience avec notre communauté.

Aucune note

Votre e-mail ne sera pas visible
Séléctionnez de 1 à 5 étoiles
30 caractères minimum
Pour aller plus loin

Vous souhaitez rédiger un article de qualité, vous permettant de vous faire connaitre et d'améliorer votre référencement naturel ? Notre équipe de rédacteurs et de référenceurs est prête à rédiger entièrement vos contenus.

×